amplification


amplification

amplification [ ɑ̃plifikasjɔ̃ ] n. f.
XIVe; lat. amplificatio
1Vx Agrandissement, accroissement.
(1801) Opt. Grossissement. Techn. Opération consistant à accroître une amplitude ou une puissance à l'aide d'un amplificateur; valeur de cet accroissement exprimé comme le rapport entre la grandeur de sortie et celle d'entrée. Amplification de radiations : augmentation de la luminosité d'une image optique par luminescence ou par effet photoélectrique. — Biochim. Production de copies supplémentaires d'une séquence d'acide nucléique trouvée sous forme d'A. D. N.
2(XVIe) Styl. Développement ou gradation par addition de détails ou d'images (notamment dans la description). Péj. Développement verbeux, exagération oratoire. exagération.

amplification nom féminin (latin amplificatio) Action d'augmenter, d'accroître l'étendue, le volume : L'amplification du son. Action de rendre plus important, de donner plus d'ampleur à quelque chose ; état de ce qui est ainsi grossi : L'amplification des revendications. Mesures ajoutées aux mesures d'un patron type pour obtenir des tailles différentes. Accroissement d'une tension, d'une intensité de courant ou d'une puissance électrique, obtenu à l'aide d'un amplificateur. ● amplification (expressions) nom féminin (latin amplificatio) Amplification génique, technique de biologie moléculaire qui permet de mettre en évidence in vitro des quantités infinitésimales d'A.D.N. ; duplications successives exceptionnelles d'un gène en un point d'un chromosome. Pouvoir d'amplification d'un appareil, rapport de la valeur de la grandeur soumise à l'amplification, que l'on obtient à la sortie, à celle qui est appliquée à l'entrée de l'amplificateur. ● amplification (synonymes) nom féminin (latin amplificatio) Action d'augmenter, d'accroître l'étendue, le volume
Synonymes :
- développement
Contraires :
- réduction
Action de rendre plus important, de donner plus d'ampleur à...
Synonymes :
- développement
Contraires :
- réduction

amplification
n. f.
d1./d ELECTRON Action d'amplifier un signal.
d2./d BIOL Amplification génétique: présence de plusieurs copies d'un gène dans le génome d'un individu, due à des causes naturelles ou provoquée par génie génétique.
d3./d LITTER Développement d'un sujet en littérature.
Péjor. Développement verbeux, exagération.

⇒AMPLIFICATION, subst. fém.
A.— Emplois techn. Action d'amplifier.
1. ÉLECTR. Opération consistant à accroître l'intensité d'un courant électrique au moyen d'un appareil amplificateur :
1. ... [en radiotéléphonie] l'amplification des vibrations sonores n'est acquise qu'au détriment de leur pureté...
E. COUSTET, La T.S.F. pratique, télégraphie, téléphonie, 1924, p. 214.
2. OPT. Grossissement (des images).
3. PSYCHANAL. ,,Extension et renforcement d'une image onirique par des associations dirigées et par la recherche des analogies dans la mythologie, la religion, le folklore, etc. (C. G. Jung).`` (PIÉRON 1963).
4. RHÉTORIQUE
a) ,,Figure suivie qui consiste à reprendre, dans une sorte de gradation (...) les éléments de la description, soit en approfondissant la pensée, soit en l'enrichissant, en l'agrandissant, en l'ennoblissant.`` (MORIER 1961) :
2. [Ce que j'aimais] Dans Jaurès? Le plus souvent la puissance de l'exposition et de l'amplification, le puissant tour de force à la Hugo sous une charpente de grand professeur, et parfois de l'esprit et de la poésie.
M. BARRÈS, Mes cahiers, t. 14, févr.-juill. 1922, p. 100.
b) Vx, DIDACT. Exercice pratiqué dans les classes de rhétorique où l'élève développe un thème ou un sujet donné :
3. Ils me prenaient le pain de mon déjeuner, et je n'en rachetais la moitié qu'à la condition de faire le devoir, le thème ou l'amplification de quelque grand qui m'assurait à coups de poing la conservation de cette moitié de mon pain.
A. DE VIGNY, Le Journal d'un poète, 1847, p. 1261.
B.— P. ext.
1. Au fig. et gén. péj. Action d'augmenter les proportions de quelque chose :
4. Avant même que soit admise à l'échelle humaine la révolution de l'atome, déjà la conquête de l'espace la suit, plus étonnante encore avec aussi son double cortège de bien et de mal et l'amplification possible du cauchemar de la guerre anonyme par la menace de satellites télécommandés à tête nucléaire.
B. GOLDSCHMIDT, L'Aventure atomique, 1962, p. 274.
2. Discours hyperbolique, parole où se manifeste quelque exagération voulue :
5. Mon cher Magnin, / J'aurais dû vous remercier déjà des lignes si flatteuses de votre article; je n'ai jamais connu de plus délicat que le suffrage de certains esprits et en bien petit nombre. Laissez-moi croire pourtant qu'ici il y a amplification d'amitié, ce qui ne me paraît pas moins cher.
Ch.-A. SAINTE-BEUVE, Correspondance générale, t. 4, 1818-1869, p. 88.
Rem. Dans cet ex. d'amitié signifie « pour cause d'amitié ».
Péj. Développement outré et creux :
6. Vous aviez imaginé, sans doute, que dans une accusation d'outrage à la morale publique, on allait commencer par définir la morale publique, et puis expliquer comment l'auteur l'avait outragée. Point du tout. Vous avez entendu de nombreux mouvements oratoires, d'éloquentes amplifications sur le clergé, sur la noblesse, sur François Ier, sur Louis XIV, sur le duc de Bordeaux, sur Chambord; des personnalités amères (et beaucoup trop amères) contre l'écrivain inculpé... Mais de la morale publique, pas un mot : tout se trouve traité dans le réquisitoire du ministère accusateur, hormis l'accusation.
P.-L. COURIER, Pamphlets politiques, Procès de Paul-Louis Courier, 1821, pp. 106-107.
7. Mallarmé, auquel Alphonse Daudet demande avec toutes sortes de circonspections s'il ne travaille pas dans le moment à être plus fermé, plus abscons que dans ses toutes premières œuvres, de cette voix légèrement câline, que quelqu'un a dit par moments se bémoliser d'ironie, — au bout de beaucoup de phrases troubles comme celle-ci : « On n'écrit pas avec du blanc », — termine sa nébuleuse amplification en lui confessant qu'à l'heure présente, il regarde un poème comme un mystère dont le lecteur doit chercher la clef.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 23 févr. 1893, p. 368.
Prononc. :[]. PASSY 1914 note une durée mi-longue pour la 1re syllabe du mot (cf. aussi FÉR. 1768 et FÉR. Crit. t 1 1787 qui précisent que la 1re syllabe est longue).
Étymol. ET HIST. — XIVe s. « agrandissement, accroissement » (Mir. de Nostre Dame, II, 60 ds GDF. Compl. : Tiercement aux parfaiz elle donne de la lumiere de gloire la largesse et l'amplification); spéc. 1680 rhét. (RICH. : Amplification. Adresse d'agrandir une chose ou de la faire plus petite qu'elle n'est); 1690 id. (FUR. : On appelle aussi Amplification, le discours amplifié. On exerce les écoliers à faire des amplifications au College); 1801 optique (Ac. 1801 cité ds BOISTE 1823 : Amplification. Augmentation du diamètre d'un objet par le téléscope).
Empr. au lat. amplificatio « action d'augmenter » en relation avec un subst. désignant un inanimé concr. (CICÉRON, Verr., 4, 19 ds TLL s.v., 1999, 71 : cum amplificatione vectigalium), en relation avec un subst. désignant un inanimé abstr. (ID., Off., 2, 42, ibid., 1999, 74 : amplificatio honoris et gloriae); spéc. rhét. Rhétorique à Herennius, 3, 13, 23, ibid., 2000, 1 : amplificatio est oratio quae aut in iracundiam inducit aut ad misericordiam trahit auditoris animum.
STAT. — Fréq. abs. litt. :76.
BBG. — ARNAUD 1966. — BACH.-DEZ. 1882. — BAR 1960. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — DAIRE 1759. — DEM. 1802. — DUP. 1961. — Éd. 1913. — Électron. 1963-64. — Gramm. t. 1 1789. — Lar. mén. 1926. — LAV. Diffic. 1846. — MAR. Lex. 1961 [1951]. — MORIER 1961. — NOTER-LÉC. 1912. — Nucl. 1964. — PIÉRON 1963. — PIR. 1964. — PRÉV. 1755. — SIZ. 1968. — SPRINGH. 1962. — TÉNOT 1967. — UV.CHAPMAN 1956.

amplification [ɑ̃plifikɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. XIVe; du lat. amplificatio, du supin de amplificare. → Amplifier.
1 Vx. Agrandissement, accroissement.Mod. (Abstrait). || L'amplification d'un désir.Psychol. Chez Jung, Renforcement d'une image onirique par des associations analogiques tirées des mythes, de la religion, etc.
(1801). Grossissement optique.
2 Sc., techn. Opération consistant à accroître l'amplitude à l'aide d'un amplificateur. || Amplification d'une vibration.
3 (XVIe). Développement ou gradation par addition de détails ou d'images (notamment dans la description).Péj. Développement verbeux, exagération oratoire. Broderie, enflure, redondance.
1 L'amplification consiste à développer les idées par le style, de manière à leur donner plus d'ornement, plus d'étendue ou de force. Longin la définit : « Un accroissement de paroles ».
Antoine Albalat, la Formation du style, IV.
2 (…) parmi tant d'opéras fades ou pédantesques, encombrés de rhétorique bavarde, de lieux communs prétentieux, d'amplifications oratoires, de niaiseries sentimentales (…) Alceste (de Gluck) demeure le modèle du théâtre musical (…)
R. Rolland, Musiciens d'autrefois, p. 205.
Spécialt. Figure de rhétorique par laquelle on reprend les éléments d'une description en les enrichissant.Vx. Développement d'un thème (exercice des classes de rhétorique, au XIXe siècle).
CONTR. Abréviation, amoindrissement, diminution, rapetissement, réduction, rétrécissement. — Concession. — Abrégé, résumé.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Amplification — may refer to:* The operation of an amplifier, a natural or artificial device intended to make a signal stronger. * Amplification (rhetoric), a figure of speech that adds importance to increase its rhetorical effect. * Amplification (psychology)… …   Wikipedia

  • amplification — Amplification. s. f. v. Figure de Rhetorique par laquelle l orateur amplifie. Il y a trop d amplification dans ce discours. On appelle aussi Amplification, Le discours entier qui est amplifié sur un sujet qu on a entrepris de traiter. Faire une… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Amplification — Am pli*fi*ca tion, n. [L. amplificatio.] 1. The act of amplifying or enlarging in dimensions; enlargement; extension. [1913 Webster] 2. (Rhet.) The enlarging of a simple statement by particularity of description, the use of epithets, etc., for… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • amplification — AMPLIFICATION. s. f. Terme de Rhétorique. Discours par lequel on étend le sujet qu on traite. Il y a trop d amplification dans ce discours. [b]f♛/b] On appelle dans les Colléges, Amplification, Le discours que les écoliers font sur un sujet qu on …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • amplification — amplification. См. амплификация. (Источник: «Англо русский толковый словарь генетических терминов». Арефьев В.А., Лисовенко Л.А., Москва: Изд во ВНИРО, 1995 г.) …   Молекулярная биология и генетика. Толковый словарь.

  • Amplification — ist die rhetorische Erweiterung eines Gedankens, in dem die Bestandtheile desselben entwickelt werden, entweder in der beschreibenden Manier durch die ins Einzelne gehende Aufführung der Merkmale, oder der Gedanke wird durch Gleichnisse,… …   Herders Conversations-Lexikon

  • amplification — I noun accession, accretion, accrual, accumulation, advance, advancement, aggrandizement, aggravation, augmentation, broadening, clarification, deepening, development, dilation, elaboration, enhancement, enlargement, expansion, explanation,… …   Law dictionary

  • amplification — (n.) 1540s, enlargement, from L. amplificationem (nom. amplificatio) a widening, extending, noun of action from pp. stem of amplificare (see AMPLIFY (Cf. amplify)). Electronics sense is from 1915 …   Etymology dictionary

  • amplification — [n] increase in size or effect addition, augmentation, boost, boosting, buildup, deepening, development, elaboration, enlargement, exaggeration, expansion, expatiation, extension, fleshing out, heightening, intensification, lengthening,… …   New thesaurus

  • amplification — [am΄plə fi kā′shən] n. 1. an amplifying or being amplified 2. matter, details, etc. added to amplify a statement, report, etc. 3. a statement, etc. with something added …   English World dictionary